1

Quelques mois avaient passé depuis la mort de Thalie, mais même si la famille portait encore le deuil de la jeune femme, elle ne se permettait que rarement de la pleurer. Après tout, la famille s’était considérablement agrandie. En effet, seulement quelques jours après la venue d’Erato à la maison, Stan, était arrivé à la maison, un bambin de quelques mois dans les bras. Il avait bien évidement été mis au courant de la mort de Thalie, et avait été présent à l’enterrement mais il ne s’était pas permis de pleurer sa belle-sœur et meilleure amie. Il avait accueilli son fils adoptif avec le sourire et pris son rôle de père très à cœur. Et aujourd’hui, il venait le présenter à sa famille, la seule qu’il connaîtrait. Ses propres parents étant décédés quelques mois plus tôt. Clio ouvrit la porte en souriant à Stan.

- Bonjour Stan ! dit-elle en le serrant dans ses bras avec tendresse avant de regarder le bambin dans son couffin, il est magnifique, Luca c’est ça ?

- Oui, dit Stan en entrant avec la poussette après avoir rendu son étreinte à Clio.

La vieille femme était contente d’avoir la visite de Stan et de son petit-fils, cela mettrait un peu de gaité dans la maison. Elle espérait aussi que cela remontrait le moral de John, même s’il essayait de ne pas le montrer… Il avait du mal à s’occuper d’Erato, et elle pouvait le comprendre, déjà bébé elle ressemblait beaucoup à sa mère, mais ce n’était pas pour autant qu’il devait la délaisser. Ce que le jeune père essayait de faire le mieux possible, même si parfois il avait du mal, lorsque le chagrin et la douleur devait trop forts, en ces cas-là, Benjamin et elle prenaient le relais. Elle le guida jusque dans le salon, où il entreprit de déshabiller son fils, chaudement emmitouflé. L’automne était bien installé à présent et les premières gelées avaient endormi toute la nature.

Stan posa le siège de son fils sur la table et salua le reste de la famille qui arrivait, il sourit en voyant Erato dans les bras de son père. Elle était encore petite pour son âge mais infiniment mignonne.

- Elle est absolument adorable, dit Stan en posa une main sur l’épaule de John qui lui répondit par un sourire fatigué.

- C’est un vrai diable oui, elle ne fait pas ses nuits la chipie et se réveille toutes les deux heures pour manger.

- Oh ne t’en fais pas, j’ai la même avec Luca ! rit Stan en l’entraînant voir son fils.

Clio et Benjamin se regardaient avec émotion, bien que leur fils ne soit plus de ce monde… le bambin lui ressemblait énormément ! Ce que Stan avait très rapidement remarqué à croire que les dieux avaient eu pitié pour lui et envoyé un fils qui ressemblerait à son défunt époux.  John sourit en voyant le bambin.

- Elle aura quelqu’un avec qui s’amuser comme ça, ils grandiront ensemble dit John et Stan hocha vivement la tête.

- Tout à fait !

Le petit Luca ouvrit alors les yeux en baillant et fit un magnifique sourire à Erato qui du haut des bras de son père, le lui rendit en gazouillant.

2

Ce fut le premier contact entre Erato et Luca, mais certainement pas le dernier, en effet Stan vint presque tous les dimanches à la maison avec le petit garçon et les deux enfants grandirent ensemble. Parfois, à cause de son travail, Luca restait chez eux quelques soirs de la semaine, ce qui ravissait Clio qui chouchoutait ses trois petits enfants autant les uns que les autres, et surtout Steven ! Il était fasciné par ces deux enfants qui gazouillaient dans un langage bien à eux et bien surpris lorsqu’ils riaient aux éclats pour une raison inconnue ou lui souriaient. Il avait surtout du mal à s’imaginer qu’il pouvait avoir été aussi petits qu’eux ! Il le savait, sa mère lui montrait les photos régulièrement aux vues des nombreuses questions qu’il posait mais il avait beaucoup de mal à le concevoir, surtout qu’ils changeaient tellement vite ! Erato mangeait tellement qu’elle avait rapidement récupéré le poids qu’elle n’avait pas à sa naissance, rassurant les médecins, qui lui firent passer à un régime moins riche et plus simple.

4

Les années passaient rapidement et bientôt, la petite fille et son cousin faisaient leurs premiers pas, disaient leurs premiers mots, devenaient propres et faisaient courir la famille en bourrique avec leurs âneries ! Ils étaient curieux de tout, adorant regarder les poissons nager dans l’aquarium, voir les feuilles ou les flocons tomber, voir les fleurs pousser au printemps et les insectes grouiller. Leur grand-mère veillait beaucoup sur eux. Il n’y avait plus qu’elle, Benjamin et John dans la grande maison. Stan, Leila et Steven avaient déménagé au début de l’été dans une petite maison un peu plus bas dans la vallée. John passait de moins en moins de temps à la maison et de plus en plus à son travail, c’était tout à son honneur mais… Le petite Erato ne comprenait pas vraiment pourquoi son papa partait autant et aussi longtemps, surtout lorsque sa mamie la couchait le soir.

- Il est où papa ? Il viendra me faire un bisou ?

- Quand il rentrera du travail ma puce, dit sa mamie en l’embrassant sur le front.

- Et papy aussi y vient faire un bisou ?

- Je suis là ma princesse, dit le vieil homme en venant embrasser sa petite fille.

La petite fille serra son papy dans ses bras avant de se lover dans son lit serrant son doudou et de s’endormir.

5

Les grands-parents restèrent éveillés tard ce soir-là, guettant le retour de John. Ils voulaient lui parler, cela ne pouvait plus durer, Erato avait besoin de son père, elle se posait de plus en plus de questions, et ils avaient bien du mal à y répondre. Aux alentours de minuit, ils entendirent la porte s’ouvrir. Benjamin se leva et fut saisit par l’odeur d’alcool qui se dégageait de John.

- John où étais-tu ? demanda Benjamin, sentant la colère proche.

- Qu’est-ce que ça peut bien vous faire ? rétorqua l’homme d’une voix chargée d’alcool.

- Ce que ça peut nous faire c’est que tu as une petite fille qui te réclame, qui a besoin de toi, dit Clio en se levant à son tour en posant une main sur le bras de son mari.

- Tss, elle vous a vous, elle n’a pas besoin de moi !

- C’est faux John, elle a besoin de toi bien plus que de nous.

- Je peux pas… dit-il, en sentant les larmes l’envahir à nouveau, je suis renvoyé sur le terrain.

Ce qui était à demi faux, il avait demandé à être renvoyé sur le terrain, il ne supportait plus de voir sa fille qui ressemblait de plus en plus à Thalie. Il n’arrivait pas à s’occuper d’elle comme il le devait, et cela le minait, il préféra la laisser à la charge de ses grands-parents et son oncle, Stan qui vivait presque à la maison, plutôt qu’elle lui en veuille par qu’il la repoussait.

- Et tu ne pouvais pas refuser ? demanda Clio.

- Non, dit-il, je ne pouvais pas, ils demandent tout le monde.

- Et c’est pour ça que tu reviens en puant l’alcool ? demanda froidement Benjamin.

John ne répondit pas, il n’avait pas envie de répondre à ça. Il avait bu, beaucoup et avait attendu avant de pouvoir reprendre la voiture sans risque… Ou presque.

- Réponds-moi John, dit Benjamin en perdant patience.

- J’ai bu parce que c’est mon dernier jour ici. Parce que ma femme me manque, parce que je suis incapable de m’occuper correctement de ma fille ! s’écria-t-il finalement à bout de nerf.

- Ton dernier jour ici ? dit Benjamin

- Je pars demain à la première heure.

- Et tu comptais nous l’annoncer quand ?

- Maintenant, dit John, vous m’excuserez je dois faire mon sac, ajouta-t-il en passant pour aller à l’escalier et sa chambre.

6

Il s’arrêta devant la chambre sa fille, et ouvrit la porte sans bruit. La veilleuse était allumée et la petite fille dormait dans son petit lit, serrant son doudou contre elle. Il la regarda, elle ressemblait tellement à sa mère ! Il détourna le regarda, sentant les larmes lui venir aux yeux, il se ressaisit un peu avant de l’embrasser sur le front, lui disant adieu. Il ne savait pas s’il reviendrait un jour, mais surtout dans quel état il reviendrait. Avec un peu de chance, la fillette ne se souviendrait pas de lui, elle n’aurait que peu de souvenirs du père incompétent qu’il avait été. Et… si un jour il revenait, il se promit d’être meilleur pour elle. Il alla dans sa chambre et fit rapidement son sac avant de dormir quelques heures. Au petit jour, il s’en alla sans faire un seul bruit, comme s’il n’avait jamais été présent dans la maison. Seul les quelques rares photos de lui, Thalie ou leur fille trônaient sur les murs.

7

La petite Erato eut du mal au début à comprendre que son père était parti. Elle le demandait souvent et les grands-parents eurent bien du mal à expliquer à la fillette que son père ne reviendrait pas avant longtemps. Et puis ils avaient peur, ils n’étaient plus tout jeunes, ils demandèrent alors à Stan de réaménager avec eux. Le jeune homme hésita avant de finalement accepter, de toute façon, il passait tellement de temps ici que c’était tout comme et comme cela il pourrait aider Clio et Benjamin, et pourrait passer plus de temps avec les deux enfants. C’est ainsi que Stan s’installa avec son fils chez Clio et Benjamin. 


Bonjour à tous ! 

J'espère que ce chapitre vous a plu et savourez le car je vais faire une pause sur le mois d'Août et sûrement début Septembre sur chacune de mes histoires Sims 3. 

Les raisons : d'une part le travail, je bosse et je n'arrive ni trouver le temps d'écrire, ni  à trouver le temps de faire mes photos, je préfère donc faire pause et prendre le temps d'écrire correctement mes suites plutôt que de vous sortir quelque chose qui ne me satisfera pas. 

D'autre part, je dois encore, souscrire différents papiers et abonnements pour mon appart sur mon prochain lieux d'études (Grenoble pour ceux que ça intéressent) puis préparer doucement mais surement mon déménagement, et donc, je pense profiter de mon prochain temps libre pour écrire mes différentes suites sims 3 (Myrdyr et Muse donc) mais aussi travailler sur mon roman "Les Enfants de l'Ombre" que vous pouvez retrouver sur Scribay, les chapitres ne sortent pas aussi régulièrement que je le souhaiterais mais ayant écrit les premiers en 4ème, il me semble je les repends avec l'orthographe et toute les tournures de phrases un peu étrange qui existent encore dans les premières versions du texte >.>

Donc, si tout se passe comme je le souhaite, je reviendrais avec mes histoires Sims 3 à la rentrée ! J'ai quelques photos d'avances sur les Sims 4, je vais prendre le  temps de faire mes montages pour sortir quelques chapitres durant l'été (même chose aucune date de prévu tout dépendra du temps que j'aurais !)

N'hésitez pas à vous abonnez sur la page Facebook pour suivre les avancer d'écriture et autre, je donnerais principalement des nouvelles là-bas !

Je vous souhaite de bonne fin de vacances à tous ! 

A la rentrée tout le monde (si je ne suis pas morte d'ici là xD)