1

Quelques jours plus tard, John et Thalie se préparait à partir en voyage de noce. Thalie termina de mettre leur sac dans la voiture quand John la rejoint.

- Tu es sûre de vouloir partir ?

- Oui John, répondit Thalie en levant les yeux au ciel, je suis enceinte, pas en sucre et ce n’est pas cinq heures de route qui vont m’arrêter d’accord ?

- D’accord, mais si tu ne te sens pas bien on fait demi-tour.

- Non, je ne vais pas accoucher à à peine trois mois de grossesse c’est compris ?

- Compris m’dame, dit-il avec un rire. Thalie secoua la tête en rentrant pour dire au revoir à ses parents. Depuis qu’il avait appris qu’elle était enceinte, John était pire qu’une mère-poule. Il l’empêchait de presque tout faire alors qu’elle se sentait parfaitement bien. Il la surprotégeait tous un peu même, peut-être à cause de ce qui était arrivée à son frère, elle ne cherchait pas vraiment à comprendre mais cela ne la perturbait pas plus que ça. Ils s’installèrent dans la voiture et partirent en direction de Saint Claire. Ils avaient prévu de passer leur lune de miel dans la petite ville bucolique. John était surtout originaire de là-bas et avait envie de retourner dans sa ville de naissance et ainsi faire découvrir à sa jeune épouse la ville où il avait passé la plus grande partie de son enfance.

2

Lorsqu’ils arrivèrent dans la petite ville, Thalie vit clairement John devenir complètement différent, il sembla se détendre et gara la voiture près de la baie. Il descendit et ouvrit la portière à Thalie.

- Qu’est-ce que tu fais ? lui demanda-t-elle avec un sourire doux.

- Je voudrais te faire voir la baie, c’est magnifique surtout à cette heure-ci.

Thalie glissa son bras sous celui de John et le suivit. Ils se promenèrent longtemps le long de la baie observant la ville et l’océan jusqu’à ce que le soleil disparaisse complètement derrière l’océan. Là seulement, ils regagnèrent leur hôtel et dinèrent avant d’aller se préparer à dormir.  Le séjour se déroula très vite, ils visitèrent le musée, la galerie d’art, flemmardèrent beaucoup sur la plage aussi. Thalie avait beau ne rien dire et toujours sourire, elle se sentait fatiguée, plus qu’elle ne l’aurait cru et ses moments qu’ils passaient au calme sur la plage lui faisait le plus grand bien.

3

Le dernier jour, John et elle rendirent visite aux grands-parents du jeune homme. Un couple très âgé mais tout à fait charmant qui adora très vite Thalie et sa bonne humeur, mais surtout l’humour de la jeune femme.

- Tu as bien choisi mon petit, dit la grand-mère de John alors qu’il l’aidait à débarrasser, elle a l’air tout à faire charmante et je suis heureuse pour votre bébé prochain… J’espère être encore de ce monde pour le voir.

- Ne dit pas sa mamie, je suis sûr que tu seras là pour serrer dans ton bras ton premier arrière-petit enfant. Et papy aussi.

- Tu sais nous ne sommes plus tout jeunes, nous n’avons déjà pas pu venir à ton mariage car ton grand-père était hospitalisé.

- Je sais… Mais cela va mieux maintenant non ?

- Pour le moment oui, mais nous ne savons pas de quoi demain sera fait.

- Et toi comment tu te sens ?

- Fatiguée, mais rien de grave, la vieillesse n’est pas toujours quelque chose de facile tu sais. Pose ça là, on rangera après.

- D’accord, répondit John en déposant les assiettes sur le plat de travail avant de retourner avec sa grand-mère dans le salon.

Thalie et le vieil homme était en grand discussion, celui-ci semblait avoir le regard illuminé, comme ci savoir que son petit-fils allait être papa, lui redonnait un peu d’énergie. Il faisait pourtant fatigué, les traits tirés, la peau pâle, ses os se devinant par endroit. Il n’était pas au meilleur de sa forme et cela se voyait. En fin d’après-midi, ils prirent congé des grand-parents de John et reprirent la route en direction d’Alpine Country. Quelques semaines plus tard, les grands parents de John s’éteignaient dans leur sommeil après quatre-vingt-treize et quatre-vingt-quinze ans.

4

Plusieurs mois s’écoulèrent, la grossesse de Thalie se voyait de plus en plus. Elle avait été obligée d’arrêter le travail à à peine quatre mois de grossesse, ce qui l’avait quelque peu énervée mais son corps ne suivait pas son esprit. Elle avait donc été contrainte de se reposer. Elle tournait un peu en rond à la maison, elle n’aimait pas rester à rien faire. Elle écrivait aussi beaucoup, et comme sa mère avant elle, elle se mit à écrire, à raconter son histoire, ce qu’elle faisait de ses journées. Elle sentait la vie se développer en elle, cela lui faisait peur tout comme cela l’excitait. Cela allait être une nouvelle expérience et elle avait hâte de la commencer. Souvent elle parlait à son bébé en caressant son ventre, assise dans une chaise à bascule. Elle regarda l’extérieur, aujourd’hui après l’échographie, elle et John iraient acheter le berceau de leur bébé. Elle avait hâte qu’on l’emmène, elle voulait connaître le sexe de son bébé. Jusqu’ici il avait toujours été mal placé, et ils n’avaient pas pu connaître son sexe. Mais aujourd’hui, alors qu’elle était à près de six mois de grossesse, elle sentait qu’elle saurait enfin. Environ une heure avant son rendez-vous, John vint la chercher. Il l’aida à descendre les escaliers et aller jusqu’à la voiture. Le gynécologue était à près de trois-quarts d’heure de route, ils partaient donc en avance. Une fois dans la salle d’attente, John posait sa main sur le ventre rebondi de sa femme, il sentait le bébé bouger et cela lui faisait toujours bizarre de sentir la vie ainsi. Mais il adorait cette expérience, depuis qu’il avait repris le travail à plein temps, il profitait encore plus de la vie, la croquait à pleine dent. Enfin ce fut leur tour, il aida Thalie à se lever et le médecin eut un sourire.

- Comment allez-vous aujourd’hui Thalie ?

- Comme une tortue retournée, dit-elle avec humour.

- Je vois… Pas de problème ce mois-ci ?

- Non, juste de la fatigue encore et toujours.

- Bien, installez-vous directement, nous allons faire l’échographie maintenant si vous le voulez bien.

Thalie s’installa donc sur le fauteuil et releva son t-shirt. Le gynécologue étala le produit et posa le zapette, comme John se plaisait à l’appeler, sur son ventre. Une image apparut alors sur le moniteur près d’eux.

- Bien… Voyons ce bébé… dit alors le médecin, tout me semble normal… Son développement se déroule bien, son cœur bat bien, il regarda différentes informations qu’affichaient la mine satisfaite, bien tout est normale, le bébé est peut-être un peu petit mais vu votre taille je ne pense pas que cela soit un problème.

- Peut-on savoir son sexe ?

- Bien sûr…, l’image changea un peu et un sourire étira les lèvres du bébé, c’est une petite fille.

Thalie et John se regardèrent et eurent un sourire ému. Une petite fille. Ils allaient avoir une petite fille ! John embrassa Thalie et la séance continua. Le médecin lui posa de nombreuses questions sur le déroulement de sa grossesse, son régime alimentaire et des centaines d’autres qui échappèrent un peu au futur papa.

Lorsqu’ils sortirent du cabinet, ils allèrent directement acheter le berceau. Ils choisirent un joli berceau blanc que John monta à peine arriver à la maison. Le soir même, ils annonçaient la bonne nouvelle à la famille : une petite fille les rejoindrait d’ici trois mois.

Les jours qui suivirent, Thalie et John cherchait un prénom pour la petite fille. Ils ne pouvaient pas juste la prénommée « bébé », « petite princesse » ou encore « petit cœur », certes ses surnoms leur plaisait, mais il lui fallait un véritable prénom. Ils finirent par se mettre d’accord à trois semaines du terme. Le bébé s’appellerait Erato.

5

Elle était assise dans le salon lorsque les premières contractions arrivèrent. Elle était très fatiguée et s’endormait sur le canapé lorsque les premières contractions la saisir. Ce fut le branle-bas de combat dans la maison pour l’emmener jusqu’à la maternité. Ils l’aidèrent à monter dans la voiture, l’allongeant à l’arrière, elle était complètement incapable de se tenir assise. Et elle hurlait. Hurlait de douleur à s’en briser la voix. John était paniqué. Est-ce normale ? Rémi lui assura que oui, mais ce dernier n’en était pas plus sûr, il laissa ses parents et le futur papa partir en premier, lui et Leila les rejoindrait avec Steven lorsqu’il serait revenu de l’école. Mais une fois à l’hôpital… Tout alla de travers.